Nouveaux tarifs 2011 pour l’énergie photovoltaïque

Samedi 5 mars 2011, le gouvernement a publié au Journal officiel deux arrêtés concernant le secteur de l’énergie solaire photovoltaïque. L’électricité produite par les installations photovoltaïques sera rachetée 20 % de moins par rapport au tarif du 1er septembre 2010 et des appels d’offres seront nécessaires pour les projets de plus de 100 kWc ou 1000 m2 de panneaux photovoltaïques. Cette nouvelle loi rentre en vigueur le 10 mars 2011. Le futur de l’énergie solaire photovoltaïque en France semble bien incertain, les 25 000 emploies crées depuis 3 ans risquent de disparaître et l’industrie de la filière  photovoltaïque de s’éteindre.

Nouvelles mesures pour l’énergie photovoltaïque à partir du 10 mars 2011

Le gouvernement face à un trop gros engouement pour  l’énergie photovoltaïque en France a décidé de réduire la voilure. Dans un premier temps, un moratoire sur l’énergie photovoltaïque a été instauré en décembre 2010 pour une durée de 3 mois et à la sortie de ce moratoire des nouvelles mesures ont été mises en place  :

  • Le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque baisse de 20 % par rapport au tarif du 1er septembre 2010. Le tarif de rachat pour les particuliers passe ainsi de 58 cents le kilowattheure à 46 cents et sera révisé tous les trimestres en fonction des volumes de demande de raccordements à EDF et les baisses de coûts des panneaux photovoltaïques futures
  • Les projets de plus de 100 kWc ou 1000 m2 de panneaux photovoltaïques déployés auront leur financement soumis à appels d’offres.
  • La France limite le développement de l’énergie photovoltaïque à 500 MW par an installé.

Le gouvernement met un coup de frein à l’énergie solaire

Les demandes de raccordement à EDF pour le rachat d’électricité photovoltaïque ont quadruplé entre 2008 et 2009, en passant de 18 000 à 80 0000 demandes.

La puissance totale demandée entre 2008 et 2009 a été multipliée par 50 ( de 85 MWc à 4670 MWc). Si toutes les demandes sont acceptées, l’objectif du Grenelle pour 2020 est presque atteint ( 5400 MWc). Devant l’accroissement du financement de l’état pour la filière photovoltaïque, le gouvernement a mis un coup d’arrêt brutal pour éviter de dépasser les objectifs et des dépassements de budget. Cette gestion de la filière photovoltaïque a manquée de douceur, avec au départ une tarification la plus intéressante d’Europe et 3 ans après un changement de politique violent. Le manque réactivité du gouvernement et sa vision à court terme va couter cher aux industrielles et aux salariés de la filière photovoltaïque. On peut s’interroger sur la place que laisse la France à l’énergie solaire.

L’énergie photovoltaïque française à la traîne

La France a des objectifs de puissance photovoltaïque bien inférieurs à certains voisins européen. La France a un objectif 5,4 GWc pour 2020 alors que l’objectif de l’Allemagne est de 70 GWc installés pour 2020 avec une production industrielle de 8,5 GW/an. Le manque d’ambition de la France pour l’énergie photovoltaïque risque de faire mourir la production industrielle photovoltaïque française et rater le virage des énergies renouvelables.

One Comment

  1. Marcel dit :

    En dehors de la France où tout est fait pour freiner le développement des énergies renouvelables, non seulement l’éolien mais aussi le solaire photovoltaïque se développent rapidement, ce dernier soutenu en particulier par des prix qui baissent rapidement en Europe et partout dans le monde :
    energeia.voila.net/solaire/baisse_prix.htm

    A noter que le prix d’achat de l’électricité photovoltaïque provenant de grandes installations en France sera identique au coût de production de l’électricité par le réacteur nucléaire EPR de Flamanville.

    Alors qu’en France l’objectif est limité à l’installation de 200 MWc par an, il est de 2500 à 3500 MWc par an pour l’Allemagne. Pays dont les efforts, y compris financiers, depuis plus de dix ans sont à l’origine du développement d’un nouveau secteur d’activité et de la baisse rapide des prix du photovoltaïque aujourd’hui.

    Une première étape est atteinte en Allemagne en 2011, date à laquelle l’électricité produite par les installations de 1000 kW et plus est devenue moins chère que le tarif réseau le plus économique :
    energeia.voila.net/solaire/parite_reseau.htm

    En 2012 et 2013, les systèmes photovoltaïques de toutes tailles produiront de l’électricité moins chère que n’importe quel tarif résidentiel du réseau.

Leave a Reply